lnu.sePublications
Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • harvard1
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Le rôle du corps pour la cognition et la signification
Linnaeus University, Faculty of Arts and Humanities, Department of Film and Literature.ORCID iD: 0000-0002-8664-1970
2018 (French)In: Degrés, ISSN 0770-8378, Vol. 46, no 175-176, p. b1-b8Article in journal (Refereed) Published
Abstract [fr]

Cette intervention s’inscrit dans le domaine de la communicationhumaine et se base sur l’idée qu’esprit/cognition et corps sontintimement interdépendants. J’aborderai les points suivants, qui serontconsidérés comme corrélés.1) Le corps comme producteur de produits média. Toutecommunication commence par l’« esprit/ la conscience d’unproducteur », situé dans un corps, qui, d’une manière ou d’uneautre, génère un produit média, qui devrait être entendu commel’entité intermédiaire rendant possible une communication entreesprits.2) Le corps comme produit média. Les produits média sontnécessairement matériels d’une certaine manière, ce qui impliquequ’ils soient des entités ou des processus physiques. Ils peuventêtre des corps organiques, des entités non organiques, ou unecombinaison des deux.3) Le corps comme percevant des produits média. L’«esprit dupercevant » ne peut entrer en contact avec le produit médiad’aucune autre manière qu’à travers la perception sensorielle, quiest un phénomène éminemment corporel.4) Le corps dans l’esprit/la conscience percevant les produitsmédias. Lorsque des corps acquièrent une fonction de produitmédia, ils agissent comme signes – des « representamens » dansla terminologie de Peirce. Toutefois, des corps peuvent égalementêtre des « objets » de signification ; ils peuvent être représentés.La communication peut donc impliquer la représentation de corpset objets concrets. La communication peut également impliquerla représentation d’entités plus abstraites telles que des concepts,idées, intentions, et relations ; mais bien qu’abstraites, de tellesnotions mentales sont, dans une large mesure, ancrées dansl’expérience de nos corps interagissant avec le monde environnant.

Place, publisher, year, edition, pages
A.S.B.L. Degres , 2018. Vol. 46, no 175-176, p. b1-b8
Keywords [en]
intermediality, multimodality, communication, body, cognition, signification
National Category
Other Humanities not elsewhere specified
Research subject
Humanities
Identifiers
URN: urn:nbn:se:lnu:diva-79378Scopus ID: 2-s2.0-85059171118OAI: oai:DiVA.org:lnu-79378DiVA, id: diva2:1276441
Note

Ej belagd 190515

Available from: 2019-01-08 Created: 2019-01-08 Last updated: 2019-07-09Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text in DiVA

Scopus

Authority records BETA

Elleström, Lars

Search in DiVA

By author/editor
Elleström, Lars
By organisation
Department of Film and Literature
In the same journal
Degrés
Other Humanities not elsewhere specified

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

urn-nbn

Altmetric score

urn-nbn
Total: 39 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • harvard1
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf